Combattre les idées reçues sur l’homosexualité

  • par

Encore en 2018, l’homosexualité reste un tabou dans de nombreux pays, y compris en France.

Même si la lutte pour la reconnaissance des droits et libertés LGBT se poursuit et porte peu à peu ses fruits, il reste encore du chemin à parcourir pour combattre les idées reçues. Mais quelles sont-elles ? Comment les combattre au quotidien ?

L’éducation, une clé essentielle

Alors que beaucoup de femmes se réunissent actuellement et se battent pour qu’il n’existe plus de « métiers d’homme », il est fort à parier qu’il y a aussi un combat à mener pour affirmer qu’il n’existe pas de « métier gay ».

En effet, un métier n’a rien à voir avec une orientation sexuelle.

Même si cela va demander des années, il est certain qu’un changement de mœurs va s’opérer petit à petit.

Pour cela, l’éducation au sein même de la famille est essentielle. Mais cette éducation passe aussi par le milieu professionnel où des actions de sensibilisation et de formation peuvent être envisagées.

S’imaginer qu’un gay a nécessairement traversé une période difficile dans le passé

Pourquoi une lesbienne ou un homme homosexuel aurait-il obligatoirement vécu une expérience traumatisante dans son passé ?

Ce genre d’expérience peut très bien arriver aux hétérosexuels.

On entend souvent dire que l’absence d’un père et l’omniprésence de la mère (voire sa présence étouffante) peuvent être à l’origine de l’homosexualité.

Et puis quoi encore ! Il n’existe aucun lien de cause à effet.

Les homosexuels ont vécu une mauvaise expérience avec un hétéro

Cette idée reçue est totalement fausse et dénuée de bon sens.

Nul ne choisit d’aimer ou de ne pas aimer un sexe en particulier. La rencontre amoureuse est aussi une attirance spontanée contre laquelle ni l’homme ou la femme hétéro, ni l’homme ou la femme gays ne peuvent lutter.

À ce propos, pour faire la rencontre amoureuse avec un gay ou une lesbienne près de chez vous, l’agence Glamour pour tous vous propose ses services pour vous mettre en contact avec de vrais célibataires gays.

Faire son coming out

En France, la population homosexuelle varie entre 6 à 8 % de la population globale.

Même si faire son coming out devient de plus en plus fréquent — notamment grâce à l’action de célébrités qui s’affichent ouvertement — il reste toujours difficile de l’annoncer à son entourage personnel ou professionnel.

Alors, comment faire son coming out ?

S’exprime en face à face

Quelle que soit la personne en vous, il importe de vous montrer le plus honnête possible.

Que ce soit un ami, un membre de votre famille ou un collègue avec qui vous travaillez régulièrement, parler en face à face permet d’éviter les malentendus ou les sous-entendus.

Et puis, si la réaction de votre interlocuteur n’est pas celle à laquelle vous vous attendez, vous pouvez toujours tenter de lui expliquer, de le/la consoler.

L’important, ne l’oubliez pas, est de ne jamais vous excuser pour son homosexualité.

Rédiger une lettre

Il arrive que ce secret d’être homo ou lesbienne soit trop lourd à porter. Ainsi, affronter le regard de ses proches devient impossible.

Pourquoi ne pas rédiger une lettre ? Devant une feuille blanche, les mots viennent souvent mus facilement et vous avez tout votre temps pour en parler.

En parler à des amis

Avant de vous exprimer face à votre famille ou à des proches, il est important de parler de votre orientation sexuelle à vos amis.

En effet, ces derniers sont souvent plus compréhensifs que les parents ou le reste de la famille. Et puis, ils pourront peut-être vous donner quelques conseils avisés et se montrer de réels soutiens.

Montrer que vous êtes heureux

Être homosexuel, ne l’oublions pas, c’est avant tout aimer quelqu’un (même s’il est du même sexe).

Alors, si vous assumez votre homosexualité, si vous êtes bien dans votre peau, votre coming out n’en sera que plus facile.

L’agence Glamour pour tous vous propose des rencontres gays, mais aussi un coaching pour bien vivre son coming out.

En effet, annoncer qu’on est gay ou lesbienne peut créer certaines crispations voire des inquiétudes autour de soi, alors autant véhiculer une image positive et heureuse, dégager une énergie positive au moment de votre coming out.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *